Coup de coeur : Les Enfiévrés, de Ling Ma

Quand la science-fiction rattrape la réalité... Un virus venu de Chine se répand dans le monde entier. Pourtant, ce premier roman date de 2018.

Candace Chen est une jeune New-Yorkaise, née de parents chinois. Elle travaille dans une maison d’édition qui sous-traite en Asie la fabrication de bibles. Bientôt, une épidémie se répand à New York. Cette épidémie, elle aussi, vient de Chine.

 

À travers ce roman, Ling Ma réinvente le récit post apocalyptique : en ne se focalisant justement pas sur l’épidémie, mais en parlant beaucoup du passé et de la quête d’un abri, elle fait fi des descriptions vues et revues d’une société qui s’écroule. Le New York dans lequel Candace continue à aller travailler, puis qu’elle finit par quitter, semble croire encore à une rémission de la maladie. Cette fièvre touche des personnes sans que l’on sache vraiment de quelle manière, mais plonge celles-ci dans une boucle sans fin de gestes répétitifs, effectués sans cesse, jusqu’à un épuisement mortel.

 

Il y est question de mondialisation, d’amour, de New York, de photographie et de la quête d’une vie meilleure. Bien entendu, le contexte actuel fait appréhender différemment ce genre d'œuvre : roman réaliste ou science-fiction ? Il faut bien avouer que la frontière est de plus en plus mince...

 

Olivier A.

 

>>> Les Enfiévrés, de Ling Ma, Mercure de France, 2020

Ajouter un commentaire

  • club lecture bibliotheque

    Focus : le rendez-vous découverte

    Nouveautés, coups de coeur, pépites : les bibliothécaires vous font profiter de leurs trouvailles lors d'un moment d'échange en tout

Vendredi 04Décembre 2020

l m m j v s d
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31